samedi 19 décembre 2009

Je sors ce soir.

Le titre de ce post est un hommage à Guillaume Dustan, auteur français génial que j'avais complètement oublié. Fort heureusement, Gilles m'a prêté l'un de ses romans, LXiR. Ainsi que Testo Junkie de Beatriz Preciado, que je voulais tellement lire. Deux livres importants, qui disent des choses importantes sur le genre, les genres.
J'en reparlerais évidement.
Une règle de Gilles: toujours lire avec un stylo et un carnet à proximité.

Bref. Je sors ce soir, très certainement. Je suis sorti hier et avant-hier également. Bouquet final avant que le rideau tombe. Lundi matin je rentre chez mes parents. Je visualise ça ainsi: des livres, une télé, des repas chauds que je n'ai pas à cuisiner, une grosse couette.

Jeudi soir, je vais au Bears Bar de Toulouse avec G. Oui, il y a un bar à bears à Toulouse! On est très très ivre en y arrivant, moi j'ai un peu peur, mais en fait c'est presque vide et sans aucun bear, à part le patron qui vient nous parler au bar. Ce mec est très sympa, l'endroit est cool et rassurant, la bière des Ours au miel est très bonne (et très forte), bref on reviendra, grave.
Vendredi soir, apéro chez moi (???) avec Mamy Winehouse et RinGaGard. G nous rejoins, puis R et sa copine J. On va chercher Lio, looké comme un Horror, et on va au Kléo, danser cash, je crois que c'est la première fois que je suis dans l'état adéquat pour le Kléo, genre foutraque bourré bruyant. J, sa banane blonde et son look retro me rappellent Scarlett.
Lio propose qu'on rachète de l'alcool, qu'on boive dans la voiture et qu'on aille au Shangaï.
Merveilleuse idée! On rigole bien. Dans l'état adéquat pour le Shangaï.
L'étage du bas, avec backrooms, est sensé être interdit aux filles mais first rule: fuck youuuuuuu!, second rule: FUUUUUCK YOUUU, bref on y va quand même avec J.
Là il se passe un truc autour de la cage de pool dance. Dirty Chantal embrasse un mec mignon dans les toilettes à côté, et un mec barbu avec un piercing à l'arcade s'approche de nous et danse comme une salope tout prés de moi. Sa barbe est toute douce. Je rêve! J'ai l'impression qu'on vient de me le livrer sur commande!
A cet instant, avec les lights, le décor noir, DC et son mec contre un mur, G et Lio qui se friend kissent de l'autre côté, et le barbu chaudasse devant moi, oui à ce moment précis, moment sexy, magique et plein de promesses salaces, je me sens dans notre propre épisode de Skins.
Dans un truc scénarisé d'une justesse presque idéale (bon il aurait fallu un hétéro qui passait par là pour J).

MAIS. Puisqu'il en faut toujours un, bordel de merde.
Mais le barbu arrête ses bêtises de salope et se barre dans le couloir sans se retourner.
PUTAIN.
Je l'ai bien cherché, partout, dans toutes les salles, mais il s'est complètement dissout dans l'air. Je suis complètement degouté. Même Lio me dit "on croirait moi", c'est dire comme je tire la gueule ;-) Lui et G sont mignons avec moi dans ce moment de gros rafut et j'en suis touché.
Mais quand même bla sé.
Même en me reveillant tout à l'heure c'est la première chose dans ma tête (à part ce rêve marrant avec Eric de True Blood et la mère de mon ex): blasé.
J'ai cette image figée dans ma tête de quand il s'est approché de nous, que j'ai touché sa barbe et qu'il a souri avec des yeux très pétillants (=complètement alcoolisés): j'ai vu l'expression de Jason dans sa vidéo.

FUCK.
Samedi soir. Je sors ce soir.
Dernière soirée d'alcoolique avant de passer mon dimanche à ranger nettoyer et faire mon sac. Je ne sais pas encore qui je vais voir et où je serais mais je sais une chose: je serais ivre jusqu'à en oublier mon prénom. Et je penserais au barbu inconnu.

TILL SOMEBODY BETTER COMES ALONG.

Posté par sidd à 05:52 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Je sors ce soir.

Nouveau commentaire