dimanche 27 décembre 2009

If U dont like my art, U wont like my (he)art


(lundi 21 décembre)

(Plus que 10 jours pour me trouver un boyfriend, ou bien ma résolution pour l'année prochaine sera la même que celle de l'année dernière)
10am. Là, Wayfarers sur le nez et tshirt marinière offert par Ringard, dans le train quittant Toulouse, je me sens exactement comme Barney Stinson s'extirpant d'un tas de poubelles le lendemain de la Saint Patrick. "I'm awesum".
Vous êtes tous là dans ma tête alors que je m'éloigne peu à peu de la Débauche. Vous les amis, mais aussi les autres, les connaissances, la faune alentour, les lieux, tous les visages de mes nuits, le tout se téléscopant dans ma tête avec "Tik Tok" de Ke$ha en bande son. Bien sûr.

Hier soir, le booty call de S., gros rafut-frustration-karma et timing de merde, est aussi une note positive sur laquelle clore cette fin d'année 09 à TLSE. Il voulait me revoir! Je devais être carrément son dernier choix en ce dimanche soir de grosse solitude, BUT STILL!
Avec G et Dirty Chantal, je ressens un gros potentiel glamour destroy à la AbFab qui pourrait me faire passer un début d'année 2010 merveilleux.
En contemplant tout ça, je suis tout de même plutôt fier de moi depuis la rupture.


(dimanche 28 décembre)
(Demain, retour à Toulouse/ Mardi, je revois Romain/ Jeudi: NYE)
Semaine d'hibernation parfaite, mon lit d'ici est parfait, la bouffe parfaite, le salon, les chats, ma famille... BONHEUR. Mais un jour de plus et je pétais un câble.
Besoin de monde, de bruits, de défonce, de fête.
j'ai enfin terminé Courir avec des ciseaux, génial, je veux absolument lire la suite rapidement. J'ai aussi commencé et terminé LXIR de Guillaume Dustan, qui m'a complètement soufflé-chamboulé-donné un million d'idées. J'ai pris des pages et des pages de notes. Les livres de Dustan déconstruisent la langue autant que le réél actuel/ sont de véritables mines d'idées fraiches, parfois extrêmes mais presque toujours très vraies. Selon moi.

Assurément, je vais m'inspirer de lui dans mon blog, à l'avenir.

Je sign off sur ses mots pour la peine:
"L'ordre ancien. Les ménages. La classe pauvre, ignare. Les "pédés". Fini, on a plus honte, on est des hommes comme les autres, c'est tout. Fini, tout ça. L'hétérosexualité conne et chiante, et méchante. Finie. Les "femmes". Finies, maintenant ya le Girl Power, LES SALOPES ELLES TE NIQUENT, BABY!

XOXO
Mr siDD

Posté par sidd à 11:34 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur If U dont like my art, U wont like my (he)art

Nouveau commentaire